DISCOURS A L’ATELIER DE RENFORCEMENT DE CAPACITES DES ANTENNES DE LA CELLULE BALAI CITOYEN SUR LE CCAP-BP-SEP

DISCOURS A L’ATELIER DE RENFORCEMENT DE CAPACITES DES ANTENNES DE LA CELLULE BALAI CITOYEN SUR LE CCAP-BP-SEP

DISCOURS A L’ATELIER DE RENFORCEMENT DE CAPACITES DES ANTENNES DE LA CELLULE BALAI CITOYEN SUR LE CCAP-BP-SEP

Présenté par L’administrateur général du Balai Citoyen

- Monsieur et madame les représentants de la fondation osiwa,
- Messieurs les représentants de la Cellule Balai Citoyen,
- Messieurs et Mesdames les responsables des antennes,
- Mesdames et Messieurs, Chers invités en vos rangs, titre et grade respectifs ;

Permettez-moi au nom de l’ensemble des acteurs des Organisations membres de la plateforme de jeunesse Cellule Balai Citoyen, de vous souhaiter à tous et toutes une chaleureuse cordiale bienvenue à l’hôtel Moringa pour ces journées de renforcements de capacités sur le contrôle citoyen de l’action publique.

Mes dames et messieurs l’atelier qui nous réunit est parti d’un constat du manque d’expertise et d’appropriation des acteurs de la société civile des différents mécanismes du contrôle citoyen de l’action publique, de la budgétisation participative et du suivi et évaluation participatif qui constituent des outils incontournables et innovants de redevabilités au niveau des différentes collectivités afin de mettre au centre de la gouvernance publique les citoyens.

Ainsi, l’analyse de la dynamique de développement, il ressort éloquemment, qu’en dépit des énormes atouts dont disposent le pays, consolidés par une normalisation progressive du contexte politique, la Guinée reste globalement, un Etat fragile car la demande sociale s’accroit et l’offre des pouvoirs public s’enlise par le fait de la situation économique mondiale et de la mal gouvernance qui gangrène notre administration.
Des défis critiques sont encore à relever dans tous les compartiments de la vie économique et sociale, tant sur le plan de l’éthique des gouvernants, que sur le modèle de gouvernance que veux adopter notre pays en vue de lui permettre d’exploiter à bon escient ses énormes potentialités, agricoles, minières, énergétiques et humaines, qui sont nécessaires à son développement durable.

Malgré les reformes macro-économique de la troisième république comme (L’assainissement des finances publiques, la croissance et lutte contre la pauvreté, l’exécution des dépenses sur la base des crédits, la suppression des opérations extrabudgétaires, le respect du principe de l’unicité de caisse, la réforme de l’armé, la réforme du secteur énergétique, la suspension de grands contrats de marché publics attribués sans concurrence et la rationalisation des missions à l’extérieur …
En effet, la multiplication de toutes ces bonnes mesures, le constat est toujours insatisfaisant, l’illustration la plus tangible en 2017 de ce phénomène en Guinée, est la persistance de la courbe de la corruption, les marchés gré-à-gré, les surfacturations, les détournements des deniers publics, le blanchissement d’argent, l’impunité, le clientélisme pour finir, l’accès à l’information étant un élément essentiel de la Transparence, de la Bonne Gouvernance et la clé de la Confiance, elle commande de la part du Gouvernement, des Entreprises et des Partenaires plus d’ouverture, de bonne foi et d’Expertise de tous, pour la collecte d’information crédible et auditable. Bien que, les avancées dans la mise en œuvre de l’ITIE soit remarquables. le tout consolidé par l’incivisme aggravé et une opacité manifeste créant un déficit chronique de confiance entre le citoyen lambda et les pouvoirs publics. Cette situation réalisant ainsi le très cynique tableau du « guinéo scepticisme».

C’est dans ce contexte, que le présent Atelier de renforcement des capacités des antennes du balai citoyen intervient après une crise sociale, dont les dessous se sont révélés comme une sorte d’insatisfaction latente ou d’accumulation de diverses frustrations sur fond d’incivisme, qui s’est emparée spontanément d’une population urbaine à majorité jeune et sans emploi. C’est pourquoi, les défis étant énormes, la responsabilité immense qui nous incombe d’inverser la donne actuelle. Il est temps pour nous acteurs ici présent, de réfléchir, faire des propositions concrètes en vue de permettre le repositionnement, la synergie, la concertation des acteurs de la société civile ‘’gendarme’’ du contrôle citoyen de l’action publique pour plus de transparence dans la gestion de la chose publique, pour plus d’amélioration des conditions de vie de nos concitoyens à la base. Ce changement requiert de tous, pragmatisme, engagement, compétence et surtout du Gouvernement et des Entreprises, plus de transparence, de rédevabilité.

Enfin, chers camarades de lutte;
La Guinée ces dernières années, a connu une véritable révolution sur le vaste chantier des TIC, ce qui constitue à la foi un atout de participation citoyenne, mais surtout des obligations de la part du Gouvernement à faire preuve de plus de transparence et de rédevabilité.

Faisons plus pour nos citoyens, par la Bonne Gouvernance, nous parviendrons à notre objectif ultime, qui consiste à faire du contrôle citoyen de l'action publique un levier fort de recevabilité.

Je vous remercie !!!

 

Le chargé de communication

Ibrahima SIDIBE

Tel : 620-40-40-41

Ibrahima SIDIBE

Leave a Reply

Close